Quelle aventure extraordinaire que l’itinérance en randonnée à travers les Pyrénées ! Le Tour des Perics, cette boucle à travers l’Ariège et le Capcir (Pyrénées Orientales) est une véritable ode à la déconnexion, un appel à retrouver cette nature sauvage, brute, contrastée qui caractérise les Pyrénées. 4 jours de refuge en refuge, à la rencontre des gardiens de la montagne.

Le tour des Pérics en quelques mots :

  • 4 jours reliant 4 refuges gardés
  • Entre l’Ariège et les Pyrénées Orientales
  • Point haut : 2591m
  • Environ 22h de marche sur 49km
  • Dénivelé cumulé + et – : 2 310m
  • Balisage : GR de pays Tour des Pérics (balisage jaune et rouge) GR7 et GR10 (balisage blanc et rouge)
  • Niveau de difficulté : 3/5. Vous avez une bonne condition physique et êtes préparés à la randonnée sur plusieurs jours en montagne. 5 à 6h30 heures de marche par jour avec des dénivelés positifs de 500 à 750 m et négatifs 280m à 830m

Période favorable

Compte tenu de l’enneigement et des périodes de gardiennage de certains refuges, il est conseillé de réaliser ce trek entre les mois de juin et septembre.

Adresses et documents utiles :

Avant de commencer la boucle

Avant de commencer la boucle à proprement dire, il faut atteindre l’un des refuges du circuit (bonne mise en jambe) :

  • le refuge d’En Beys se rejoint à pied en 3h30 environ au départ du parking de Fanguil
  • Le refuge des Bésines se rejoint depuis l’hospitalet-près-l’Andorre en 3h (accès possible en train)
  • Le refuge des Bouillouses se rejoint en voiture ou en navette en juillet/aout (5€).
  • Le refuge des Camporells se rejoint en 1h45 de marche depuis la station de Formiguère

Les gardiens de refuge conseillent dans tous les cas de faire le tour des pérics dans le sens des aiguilles d’une montre !

Bon à savoir

Ce circuit traverse différents espaces avec des réglementations spécifiques notamment pour le bivouac, les feux et les chiens. Renseignez-vous préalablement des réglementations en vigueur dans les sites classés des Camporells, des Bouillouses et de la Réserve nationale d’Orlu. Une simple précision, les chiens sont interdits dans la réserve d’Orlu même tenus en laisse.

Les étapes

Refuge d’en Beys > Refuge des Besines

  • Durée : 5 heures
  • Distance : 8km
  • Dénivelé + : 550 m
  • Dénivelé – : 430 m

Cette étape entre les deux refuges ariégeois, longe ruisseaux, serpente entre de petits étangs, pour atteindre la haute montagne entre la Portella d’Orlu et la coume d’Anyell.

La vue dégagée sur l’étang de Lanoux, qui dévoile son étendue grandiose et sur le Pic du Carlit, célèbre sommet des Pyrénées Orientales. Après la Coume d’Anyell, le sentier redescend sur la vallée des Besines, où pins à crochet et rhododendrons parsèment les douces pelouses des abords du sentier.

Refuge des Bésines > Refuge des Bouillouses

  • Durée : 6h30
  • Distance : 15km
  • Dénivelé + : 750 m
  • Dénivelé – : 830 m

La partie Besines – Bouillouses est sans doute celle qui offre la diversité de paysages la plus impressionnante. De la partie très boisée des Besines, et ses lacs, on monte progressivement vers des espaces vierges de végétations, très minérales, pour rejoindre l’étang de Lanoux, à peine aperçu lors de l’étape précédente.

Après avoir dépassé cet étang, on rejoint des longues steppes, presque mystérieuses, aux allures d’Irlande ou de Mongolie : les grands espaces herbeux de l’altiplano cerdan.

Après quelques heures de marche, aux confins des Pyrénées Orientales, on trouve la merveilleuse Réserve des Bouillouses, ses paysages bruts et préservés.

Refuge des Bouillouses > Refuge des camporells

  • Durée : 5 heures
  • Distance : 11km
  • Dénivelé + : 510 m
  • Dénivelé – : 280 m

Cette étape, traversée du Capcir, est une ode à la beauté des Pyrénées, préservées, intacts, riches en végétation. Eau cristalline des lacs des Camporells, dans lesquels aiment se refléter, ceux qui ont donné le nom à cet itinéraire : le petit et le grand Pérics !

Refuge des Camporells > Refuge d’en Beys

  • Durée : 5 heures 30
  • Distance : 11km
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé – : 770 m

Cette étape est certainement celle où la vue sur les sommets est la plus époustouflante… Sur les crètes du Pic Mortier, on aperçoit tous les pics qui font la richesse du territoire ariégeois … La dent d’orlu, le Pic Saint Barthélémy, le Pic du Rulhe … Elle est caractéristique du retour en Haute-Ariège, avec une vue « d’en haut » sur la Réserve Nationale d’Orlu, et la Jasse d’En Gaudu, repère de nos plus beaux isards et plus belles marmottes. 

Comptez 2h30 de descente supplémentaire (et +500m de dénivelé négatif) pour rejoindre le parking de Fanguil si votre départ était Orlu.

Inspiration

Pour vous inspirer, découvrez la belle aventure de Tripinwild, qui ont réalisé le Tour des Perics en 2018 et se sont régalé !
Lire l’article

Réservez vos refuges

Tous les refuges proposent un confort optimal en haute montagne, un accueil chaleureux, qui ne laissera aucun randonneur indifférent. Cuisinés avec patience, produits locaux et un peu d’amour, tous les gardiens chouchoutent les marcheurs avec de bons petits plats de nos montagnes !

Les refuges sont équipés de dortoirs, de douches (3€ le jeton). Les refuges peuvent aussi vous proposer des espaces de bivouac, selon les lieux et le refuge, le bivouac est réglementé se rapprocher des gardiens pour plus de précisions.

Quel matériel emporter dans son sac ?

Si vous dormez en refuge gardé, vous n’aurez pas besoin de grand-chose dans votre sac à dos ! Voici une liste qui peut vous aider à préparer votre itinérance :

Affaires de randonnée
  • Sac à dos 40L (et son sur-sac pour protéger en cas d’averse)
  • Gourde, couteau, lampe de poche, boussole, sac poubelle, casquette, lunettes de soleil
  • Veste coupe-vent (ou un k-way)
  • Sac de couchage ou sac en soie(pour dormir en refuge car les draps ne sont pas fournis, mais les couvertures le sont par contre !)
  • Polaire
  • Bonnet, gants légers
  • Chaussures de randonnée
  • Petite serviette : en microfibre idéalement, ça prend moins de place et ça sèche vite !
  • Trousse de premiers secours : anti-douleurs, pansements, lingettes désinfectantes, baume à l’arnica, crème solaire, anti-moustiques, couverture de survie…

Vous aimez l’itinérance ? Alors découvrez …