Ça fait plusieurs années que je vadrouille en Ariège et dans les Pyrénées, à la recherche de spot plus insolites, émouvants, plus beaux les uns que les autres !

Il y en a un qui m’a particulièrement marqué en Ariège… le château de Montségur. Allez savoir pourquoi. Il y a des endroits comme celui-ci, il n’y a pas d’explications, il est tout simplement mystique. J’ai tellement de souvenirs là-bas… J’y emmène toutes les personnes qui viennent me voir à la maison, c’est dire ! En juillet 2019, j’ai eu l’immense chance, de le survoler en parapente… un moment unique et inoubliable. Allez, je vous raconte ça !

Le parapente ? Ah Non merci … ?

Alors, ce qu’il faut savoir, c’est que je n’avais jamais fait de vol en parapente et je ne comptais absolument pas me lancer dans cette aventure-là d’ailleurs ! Je ne voulais pas voler, je ne voulais pas atterrir, je ne voulais PAS DU TOUT mais alors pas du tout y aller. J’avais la frousse tout simplement hein !

On m’a offert la possibilité de voler en parapente pour des besoins de tournage vidéo … et je me suis dit « quelle chance, tu dois y aller, sinon tu ne le feras jamais ».

Me voilà donc partie dans l’aventure… et quelle aventure.

Point de départ de l’aventure

A 9h, rendez-vous à Laroque d’Olmes pour rencontrer Ariège Parapente ! Ce sont les seuls qui proposent ce vol extraordinaire au-dessus du château de Montségur.

Je grimpe dans le 4×4 de Philippe, qui va m’amener au point de départ du vol. On prend la route qui permet de rejoindre l’étang de Moulzoune (je ne sais pas si vous connaissez, mais c’est un chouette spot pour faire un pique-nique, ou pêcher ! J’adore cet endroit !). Bref, on ne va pas jusqu’à l’étang, on continue la piste pour rejoindre le __.

Tout le trajet dure 40 min environ depuis Laroque d’Olmes.

Préparation au décollage

En fait Philippe nous explique que c’est aussi pour ça que le vol a un prix plus élevé que les autres vols standards : il est d’une part, plus exceptionnel, mais d’autre part, il demande plus de logistique.

En effet, on décolle donc de __ et on atterrit au pied du château ! Entre temps, le deuxième moniteur descend en voiture du point de départ, pour rejoindre le point d’atterrissage …

Vous avez compris : on ne peut pas faire énormément de vols dans une journée dans ces conditions.

Au point de départ, on se prépare pour le vol. Bon moi je ne suis pas trop en état de me préparer solo, je me laisse guider par philippe, qui m’équipe, et m’explique les règles de base du décollage.

En gros :

  • Je dé-stresse, tout va bien se passer
  • Quand il sentira un courant d’air pour se lancer il me donnera un signal et je devrais commencer à courir
  • Quand je ne toucherais plus le sol, je devrais m’asseoir dans mon baudrier

Ok, chef, reçu 5 sur 5. Et c’est ainsi que je me suis lancée, méga flippée dans ce décollage.

Une fois dans les airs….

Une fois dans les airs … eh bien c’est toujours flippant hahaha On monte on descend au grès des courants, on tourne on virevolte … on s’habitue doucement au fait de voler, et on en oublie tout autour. Au bout d’une minute de vol je me suis sentie en sécurité. J’avais envie de tout regarder, tout observer, tout photographier avec mes yeux… devant derrière, au sol, dans le ciel.

En contre bas je vois le village de Montségur, les maisons bien alignées, blotties au cœur d’un environnement bien jaune et vert, de champs et forêts de feuillus. Au loin je vois le château de Montségur, mastodonte, qui trône et surveille la vallée depuis son « pog ».

On tourne autour du château, les visiteurs de la forteresse me font des grands signes pour me dire bonjour, c’est magique. Cette impression d’être privilégiée, d’avoir une chance inouïe, de vivre un moment unique au monde. 

L’atterrissage fut quant à lui assez…. burlesque….. et raté !
Je n’ai pas réussi à faire ce que Philippe m’avait dit donc je me suis un peu gamélée … ça clôture ce moment exceptionnel d’une anecdote très drôle !

Depuis ce jour là, j’ai eu envie de recommencer l’aventure vol en parapente dans d’autres spots ! J’ai vu qu’il y en avait depuis le Prat d’Albis, le Port de Lers (j’ai d’ailleurs assisté à pas mal de décollages ! Je vais souvent au Port de Lers car c’est un endroit au top pour faire de l’escalade en falaise, et puis c’est un départ de rando vers le Pic des 3 seigneurs aussi).

Dans le Couserans, le vol au dessus de Moulis me tente bien aussi !

A voir…. Je me laisse le temps de réfléchir !

infos pratiques

Laroque d’Olmes est à 20minutes de Foix et à 40min du départ du décollage
Le vol dure 50 minutes
Le prix : 180€
Ce vol est réalisable toute l’année (selon les conditions météorologiques)
Pour réserver : ariegeparapente.fr

Magda

Auteur

Magda

Amoureuse de grands espaces et de nature, je passe mon temps libre à marcher sur les sentiers de randonnées des Pyrénées. Grande fan de l'itinérance, j'adore dormir en pleine montagne et me réveiller au son du silence de nos sommets. J'aime aussi le ski de randonnée, l'escalade et les bons petits plats ariégeois ... surtout à base de fromage !

Plus d’articles similaires

Découvrez toutes les aventures similaires en Ariège Pyrénées

Le tour du lac de Montbel à VTT

Le tour du lac de Montbel à VTT

Tendance

Grimper l’hiver face aux sommets enneigés 🤎

Grimper l’hiver face aux sommets enneigés 🤎