Soif de nature, d’évasion, soif daventure ! En Ariège Pyrénées, le mot « liberté » prend tout son sens ❤️

Le blanc laisse la place au vert ! La neige a fondue, le printemps est bien là ! Les couleurs vertes sont prédominantes et le jaune des jonquilles, le bleu éclatant du ciel viennent parfaire ce décor naturel exceptionnel.

Une de nos premières envies à l’aube du printemps : retrouver cette nature qui nous est si chère. Après l’hiver, notre famille « Outdoor » (un couple et un enfant de 6 ans) décide d’aller se reconnecter à la montagne durant 2 jours et une nuit en allant bivouaquer dans le Donezan. Au bord des étangs de Rabassoles, au pied du pic du Tarbesou, entourés des marmottes et des isards.

ruisseau-donezan-ADT-Ariège
Ruisseau dans le Donezan – C.Bayard – Ariège Tourisme

Les préparatifs pour rêver de liberté

Cela fait 4 jours que nous préparons ce bivouac, on est dans les starting blocks. Rien que de le préparer, cela nous fait déjà voyager et nous redonne le goût de la liberté, l’envie de rêver à l’air pur et aux montagnes, à l’évasion, à la déconnexion.

Nous vérifions notre matériel :
– 1 tente, 3 tapis de sol, 3 duvets
– les vêtements du pti’ loup
– des vêtements chaud pour le soir et au cas où il fasse froid (bonnet, gants, legging…)
– du léger pour s’il fait chaud (casquette, lunettes de soleil, crème solaire…)
– les ustensiles pour se préparer de bons petits plats après la marche : le réchaud, une mini éponge, du savon bio et biodégradable si possible, des couverts légers
– de l’eau, de la semoule, des barres de céréales maison, quelques fruits secs pour l’énergie …
– une mini pharmacie, une lampe frontale, un briquet pour le réchaud
– sans oublier les croquettes de notre border collie de 13 ans (Neige)

Notre aventurier en herbe est donc prêt, à la fois excité et impatient. Il bivouaque depuis ses 2 ans, il a donc l’habitude de ce genre d’aventures.

La rando jusqu’aux étangs de Rabassoles

📍 Mercredi après-midi, 14h00 pétante

Notre aventure commence bien avant le claquement du coffre et des portières. Nous avons une heure de route pour rejoindre le col de Pailhères et je peux vous dire que la vue mérite de faire un stop. Elle est époustouflante, les Pyrénées y sont magiques et ce col est surprenant. Pas étonnant qu’il fasse partie des cols mythiques où les cyclistes mesurent leurs performances.

col-de-pailères-ADT-Ariège-S-Meurisse
Le col de Pailhères – S.Meurisse – Ariège Pyrénées

Nous reprenons la route pour le parking de la Restanque, point de départ de l’itinéraire. Quel bonheur d’enfiler nos sacs à dos, et Neige, notre border collie d’enfiler son harnais. C’est aussi une joie immense pour elle de pouvoir repartir en montagne.

Go ! On est parti pour 1h15 de marche. Le chemin monte tranquillement dans la forêt. Nous croisons une famille qui est monté pour la journée. Nous voyant chargés pour bivouaquer, elle nous assure que nous serons seuls là-haut cette nuit. Peu inquiets et surtout impatients d’avancer nous sortons rapidement de la forêt pour découvrir le plateau d’Artounant. Cette jasse (vaste prairie), où serpente le ruisseau en toute quiétude au milieu des tourbières (milieu humide) est d’une beauté incomparable 😍 

Au bout de cette jasse nous traversons le ruisseau pour emprunter des lacets qui montent aux étangs de Rabassoles. Notre petit marcheur a bien avancé, l’idée de camper au lac était un bel objectif de randonnée pour lui.

Le Québec ariègeois, entouré de sommets

Nous voilà donc au cœur du Québec Ariègeois. Pourquoi cette appellation ? Certainement parce que c’est un lieu à part, isolé entre les Pyrénées Orientales et l’Aude, qui rappelle les beaux paysages canadiens. La nature y est préservée et sauvage, des grands espaces dignes des pays nordiques. Les paysages sont époustouflants notamment durant la période de l’été indien. Les couleurs chatoyantes de l’automne méritent de s’y attarder.  Les forêts aux immenses arbres (principalement pins et sapins) mélangées aux lacs (Rabassolles, Laurenti,…) et entourées de rochers granitiques rendent le Donezan vraiment unique.

Ses somptueux sommets font très souvent parti de la « to do list »* des randonnées en Ariège :
– Le Tarbesou (2364 m)
le Roc Blanc (2542 m)
– l’étang de Baxouillade (2545 m)

« Sans traces » sur le site Natura 2000 « Quérigut Orlu »

Conscients de l’attention que nous devons porter à notre environnement, nous tentons de sensibiliser notre fils à ces valeurs. Ce bivouac dans le Québec ariègeois me renvoi à la formation que j’avais suivi il y a quelques années pour devenir maître instructeur « sans traces ». Une formation justement réalisée par nos amis québécois dont l’objectif est de déployer le programme éducatif « Leave No Trace » (en français « sans laisser de traces »), largement connu en Amérique du nord et plus généralement dans les pays anglophones.

L’idée, aussi appelée « éthique du plein air« , est simple : laisser l’environnement tel qu’il était avant notre passage. Pour cela, 7 principes clés à mettre en œuvre lors de nos sorties outdoor parmi lesquels : gérer adéquatement nos déchets, respecter la vie sauvage ou encore minimiser l’impact des feux. Retrouvez toutes les informations de ce programme éducatif ici.

Ce programme prend ainsi toute sa mesure lorsque l’on se situe sur un site classé Natura 2000. C’est ici le cas puisque nous sommes sur le site Natura 2000 « Quérigut-Orlu ».

BIVOUAquer

On ne le dira jamais assez, lorsque l’on part en montagne (ou dans la nature de manière générale), pour une journée ou une semaine, il y a des codes qu’on se doit de respecter. Devant autant de beauté, comment faire autrement ? 😍

Voici quelques basiques du bivouac :

  • Le bivouac est un campement qui va durer une nuit au même endroit en pleine nature. On pose une petite tente montée au coucher du soleil et démontée au lever du soleil.
  • Dans la plupart des endroits, faire des feux n’est pas autorisé.
  • Ne rien laisser derrière soi, minimisez votre impact (ni emballages, ni épluchures ou traces de nourriture). Laissez l’endroit propre, prenez soin de votre petit nid 🙂
  • Dans la mesure du possible, essayez de ne pas déplacer les éléments naturels (qui servent aux insectes et micro-organismes).
etangs-de-rabassoles-ADT-Ariège-S-Meurisse
Les étangs de Rabassoles vu du Tarbesou – S.Meurisse – Ariège Pyrénées

Un site natura 2000 – Quésaco ?

D’une superficie de 10 279 ha sur la haute chaîne des Pyrénées, entre 910 et 2 765 mètres d’altitude, le site Natura 2000 Quérigut – Orlu comporte deux visages :
– d’un côté les grandes forêts domaniales du Donezan, sur les communes de Mijanès, Artigues, Le Pla et Quérigut
– de l’autre, la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage d’Orlu.

réseau Natura 2000

L’objectif de ce réseau est de « contribuer à préserver la diversité biologique des espèces et des habitats sur le territoire de l’Union Européenne dans une logique de développement durable. Pour cela, les états membres prennent l’engagement de restaurer ou de préserver le bon état de conservation des espèces, animales et végétales, et des habitats menacés. Tout cela en prenant en compte les activités et exigences économiques, sociales, culturelles, et particularismes régionaux. » 👉🏻 Voir la définition complète

Des inventaires récents ont permis de compléter les connaissances sur plusieurs espèces comme par exemple :
– Le Desman des Pyrénées
– Les papillons
– Les chauves-souris
– Les 19 espèces d’oiseaux d’intérêt communautaire dont le gypaète barbu, le circaète Jean-Le-Blanc, le grand tétras, le grand-duc d’Europe, le lagopède ….

Un réveil matinal, au coeur de la nature

Lorsque l’on parle d’habitat et d’espèces animales emblématiques, ce matin-là, on peut dire que nous sommes au cœur du sujet ! Le réveil est matinal (6h30), nous ouvrons la fermeture de notre tente et tombons nez à nez avec un éterlou (jeune isard mâle d’un ou deux ans) à l’arrêt, à environ 100m. Certainement intrigué par notre tente, il est en train de nous observer. Il détalera quelques secondes plus tard.

Réveil matinal en bivouac – C.Bayard – Ariège Pyrénées

Nous avons également la chance de pouvoir prendre notre petit-déjeuner aux sons des sifflements des marmottes, ce qui ravit notre petit aventurier toujours accompagné de sa peluche « myrtille la marmotte » !
Ce matin-là nous avons également la joie de pouvoir admirer le magnifique et grandiose gypaète barbu, l’animal fétiche de notre petit randonneur.

Après ces nombreuses observations vives en émotions, le voilà parti pour faire quelques croquis souvenirs de ce merveilleux bivouac en famille. Tous nos sens étaient en éveil :
– la vue avec l’observation de la nature et de ses habitants,
– l’ouïe avec le son de l’eau qui coule (cascades, ruisseaux), les cris marmottes, …
– le toucher en mettant les pieds dans l’eau bien fraiche des torrents de montagne (cryothérapie naturelle idéale 😉)
– le goût parce qu’il paraît qu’il se décuple lorsque l’on prend de l’altitude !

Voici deux magnifiques journées gravées à jamais dans nos mémoires !

*To do List = liste des choses à faire absolument, ici des endroits incontournables à voir pendant vos vacances en Ariège Pyrénées !

Les autres sorties natures à faire en famille

Caroline

Auteur

Caroline

A fond tous les jours de l'année, je suis une grande adepte des sports outdoor en Ariège et sur toute la France : randonnées, VTT, ski, ski de randonnée, rafting, canyoning ... j'embarque avec moi mon compagnon, mon fils et ma chienne Neige dans (presque) toutes mes aventures ! Ce que je préfère en Ariège ? Les grands espaces et l'esprit de liberté qui y règne.

Plus d’articles similaires

Découvrez toutes les aventures similaires en Ariège Pyrénées

5 jours de roadtrip en van en Ariège

5 jours de roadtrip en van en Ariège