Le premier week-end d’août nous avons réservé un week-end dans le Couserans pour aller à Autrefois le Couserans ! Cela fait plusieurs années que l’on entend parler d’Autrefois le Couserans, grande manifestation des traditions rurales, de la vie fermière et des savoir-faire ancestraux qui se passe à Saint-Girons en Ariège.

Bon à savoir

Autrefois le Couserans a lieu tous les ans le premier week-end d’août.
Cet événement est complètement gratuit !

La machine à remonter le temps

En arrivant dans Saint-Girons, on voit vite que la ville est animée et plongée dans une atmosphère spéciale. On se laisse porter dans les rues où nous croisons des gens en habits d’époques, des familles qui se balade, des groupes de copains… On se rend vite compte que cet événement attire petits et grands, locaux et touristes comme nous venus pour l’occasion. On croise aussi des tracteurs anciens, de vieilles voitures, des bœufs, des chevaux en pleine rue…

Notre première impression ? Le temps semble s’être figé ! C’est un peu comme si on avait appuyé sur pause et qu’on observait d’un œil extérieur la vie quotidienne de la première moitié du XXème siècle.

La classe 1900

On marche, on flâne dans la rues, les yeux ébahis par ce que l’on croise, puis, on arrive devant une ancienne école. Ici c’est l’école 1900.On nous invite à prendre place sur les bancs anciens de l’école. On prend tous les trois places derrière de vieux pupitres, encriers de porcelaine posés, dans une salle de classe du siècle dernier conservée dans son « jus ». Une dame, l’institutrice nous apporte feuilles et plumes.

C’est parti pour la dictée du « régent ». On essaye de suivre les lignes et de ne pas mettre de l’encre partout ! Résultat des courses, on a un brouillon plein d’encre plutôt qu’une belle feuille calligraphiée ! Il va nous falloir un peu d’entrainement pour être propre ^^ !

Les MÉTIERS d’antan

Autrefois le Couserans

En sortant de l’école, on arrive sur les quais. Ici c’est un espace de démonstration des métiers d’antan : dentelière, fileuse, rémouleur, sabotier, fabricant de balais … Il y a même un barbier qui taille la barbe à l’ancienne ! Des enfants s’essaye aussi au travail du bois sous les yeux attentifs de leurs parents. Dans un coin, c’est une ferme et sa basse-cour qui sont reconstituées. Potager avec légumes du jardin, marre, poules, oies…

Tout y est ! Paul regarde avec étonnement et émerveillement le spectacle.

Plus loin, des hommes s’affairent autour d’un attelage de bœufs et de chevaux et d’une grosse machine. Ils montrent toutes les étapes du travail du foin. Des groupes de danses folkloriques aux multiples couleurs accompagnent l’animation.

Les gros moteurs

Vient enfin la place des engins ! Une vingtaine de vieux tracteurs et de moissonneuses batteuses font leur show. Chaque propriétaire se prête au jeu pour présenter et faire « peter » son gros moteur !

Il y a aussi de belles voitures anciennes et des motos de collections. On discute longuement avec Gilles qui a une vieille Peugeot noire. Il nous parle avec passion de sa voiture transmise de génération en génération. Le défilé des vieilles voitures dans la ville va commencer dans une quinzaine de minutes. Soudain, Gilles nous propose de prendre place à ses côtés pour le défilé. Il y en a un qui cri de joie ! Nous voilà donc ni une ni deux à l’arrière de la voiture pour défiler dans le long cortège où les klaxons hurlent en déambulant dans les rues de la ville ! Un moment d’échange intense et une rencontre inoubliable ! Paul a des étoiles pleins les yeux lui qui adore les voitures !

A notre retour du défilé de voiture, notre « chauffeur » nous propose d’aller boire un verre avec sa compagne et leurs amis à la taverne. On accepte volontiers !

La taverne « ath bi petit »

Autrefois le Couserans

On arrive devant la taverne « Ath bi petit ». On comprend c’ est The place to Be ! C’est un garage avec de vieille portes en bois qui a été aménagé pour l’occasion. Devant, un bar en bois, de grandes barriques et au sol de la paille. C’est le point de rendez-vous éphémère de tous les Saint-Gironnais : de 7 à 77 ans ils y vont entre copains pour refaire le monde, manger un bout, boire un verre et passer du bon temps. Les serveurs, bénévoles de l’association sont en costumes d’époques. Ici, on ne vous sert que des produits locaux qui existaient avant : bière, vin, limonades, saucissons, pâté de campagne et fromage (exit les sodas et autres chips!).

On se régale ! L’ambiance qui règne, c’est un peu comme les fêtes de village. Un groupe de folklore fait une représentation. Ce sont les Bethmalais. Au son du hautbois et de la grosse caisse, vêtu d’habits traditionnels et chaussés de sabots, hommes, femmes, ados et enfants dansent en claquant des doigts. Tout le monde suit le mouvement et entonne des chants. C’est top !

Le défilé : véritable tableau vivant

On est dimanche, il est 10h et le grand défilé tant attendu commence. On entend au loin les pétarades des vieux tracteurs et des vielles machines qui se mettent en marche et prennent la tête du cortège.

Sur un parcours de près de 3km dans les rues de la ville défile pas moins de 900 personnes costumés à l’ancienne où attelages de bovins, chevaux et autres animaux, se mêlent au cortège. Chacun des figurant dont de nombreux enfants mettent l’accent sur la vie d’autrefois et représente les métiers et la vie rurale du Couserans, pays des 18 vallées.

Une fois de plus, le plaisir des yeux et au rendez-vous. On ne voit pas le temps passer tellement on est tous les 3 subjugués par la richesse du spectacle !

Représentation des métiers d’antan, femmes de 1930, porteurs de foin, boulangers, attelages de bovins, chevaux, troupeau d’oies, de chèvres, anciens camions de pompiers, classe 1900 avec l’instituteur en tête et les enfants en blouse avec leur cartable de bois, anciens landeaux, lavandières, groupes folkloriques, musiciens, confréries diverses, policiers … La liste est longue pour vous décrire tout ce que l’on a vu en 2h !

Ce spectacle est un véritable tableau animé de la vie quotidienne rurale et montagnarde qui se menaient encore durant la première moitié du XXe siècle.

Le plus frappant à nos yeux ? La fierté de tous ces hommes et de toutes ces femmes qui affirment une identité forte d’appartenance couplée au désir de perpétuer la mémoire collective. Vous l’aurez compris, nous gardons un souvenir mémorable de ce weekend ! Cet article a lui seul ne peut traduire la force de cette manifestation tant elle est un mélange de partage, d’émotion et d’authenticité.

J’aurai encore mille choses à dire! Mais le mieux, c’est que vous alliez y faire un tour ! N’oubliez c’est chaque année le 1er weekend d’août et c’est un événement entièrement gratuit !

Léa

Auteur

Léa

Aventurière dans l’âme, je suis une globe-trotteuse née ! En plus de parcourir les 4 coins du monde, j'aime me balader dans les vallées chères à mon cœur : celles du Couserans. Assister à une transhumance, à un festival, acheter mon fromage en direct chez les producteurs ou sur le marché de Saint-Girons font partie de mes moments préférés.

Plus d’articles similaires

Découvrez toutes les aventures similaires en Ariège Pyrénées

Brame du cerf au col des Marrous

Brame du cerf au col des Marrous