Quand on m’a proposé, à l’approche de l’été, d’effectuer une itinérance solitaire sur 4 étapes du Chemin des Bonshommes (GR107) en Ariège, c’est sans réfléchir que j’ai préparé mon sac à dos et mon matériel pour partir à la découverte des ces paysages qui m’étaient encore inconnus.

C’est donc tout excité et impatient de démarrer l’expérience que je pars de Toulouse pour rejoindre Ax-les- Thermes et plus plus précisément le Col du Chioula pour débuter la première journée 🥳

en bref

⏰ 4 jours d’aventure
🏕️ 3 nuits inoubliables
🥾 70 kilomètres
🏔️ 3000 mètres de dénivelé

vue-panoramique-2passeportset1baluchon
Vue sur les hauts sommets de la réserve d’Orlu © Ariège Pyrénées Tourisme / Jean Despiau

JOUR 1 : du refuge du Chioula à Orgeix

  • Distance : 11 kilomètres
  • Dénivelé +/- : 800 mètres de D+
  • Durée : 4-5h

Depuis les hauteurs du Chioula, la vue est imprenable ! On peut observer les hauts sommets de la frontière andorrane et la zone d’Orlu face à nous. Ici, on domine toute la vallée et on a une vue plongeante sur Ax-les-Thermes ainsi que la station de ski un peu plus haut.

La descente jusqu’à Sorgeat se fait dans un décor ombragé et agréable. Celle-ci nous conduit ensuite à une traversée très bucolique jusqu’au petit village d’Ascou. Après un petit arrêt immanquable à la cabane du trône, je bascule sur la vallée d’Orlu.

pecheur-orgeix-2passeportset1baluchon

Avec une journée chaude et sans trop de vent, un petit plouf dans l’Oriège s’imposait ! Les pêcheurs à la mouche sont nombreux ici et suite à quelques arrêts rafraichissants, j’arrive à mon objectif du jour : le relai montagnard d’Orlu !

Photo : pêcheur dans l’Orgeix, vallée d’Orlu © Ariège Pyrénées Tourisme / Jean Despiau

JOUR 2 : d’Orgeix à Merens-Les-Vals

  • Distance : 18 kilomètres
  • Dénivelé +/- : 1000m de D+
  • Durée : 6h

Après une nuit confortable, je démarre cette étape au petit matin avec l’envie de prendre encore un peu de hauteur en découvrant de nouveaux paysages. La topographie annonce une longue montée jusqu’au col de Joux et la tendance est bien respectée : 12km reliant la vallée du col par une piste interminable… le point de vue se mérite chez les ariégeois ! A ma grande déception, l’arrivée au col se fera accompagnée d’une épaisse
couche nuageuse qui n’empêchera de profiter de la vue 360° qu’offre le lieu en temps normal.

Je ne me laisse pas abattre et après un bon petit encas préparé avec soin par le Relai Montagnard, je me lance sur la deuxième partie de l’étape : la redescente sur Mérens Les Vals.

Je profite ici d’avoir été rejoint par Ronan, un ami local, pour effectuer cette dernière partie. Les abords du col sont magnifiques : très verdoyants et très sauvages. Nous rencontrons quelques chevaux de Mérens en pleine liberté dans cette montagne sauvage, cette race étant caractéristique du coin.

eglise-romane-de-merens-2passeportset1baluchon
Eglise romane de Merens © Ariège Pyrénées Tourisme / Jean Despiau

Passage aux sources d’eau chaudes suivi de la remarquable église romane du XIe siècle avant de rejoindre l’hébergement du soir : la très charmante auberge du Nabre ! La journée a été éprouvante et le repos est très apprécié.

JOUR 3 : de Porta à Cabana dels Esparvers

  • Distance : 16 kilomètres
  • Dénivelé +/- : 1000m / 450m
  • Durée : 5-6h de marche

Pour cette nouvelle étape, je suis rejoint par Caroline de Tourisme Ariège qui m’accompagnera durant les 2 prochains jours. Elle vient me chercher au petit matin à l’auberge et nous nous dirigeons en voiture vers Porta.
Nous avons fait le choix de sauter l’étape 8 allant de Mérens jusqu’à Porta pour se tourner vers cette partie transfrontalière qui nous est davantage conseillée.

Dès le départ, l’étape tient ses promesses ! Les paysages n’ont rien à voir avec ceux des jours précédents. Beaucoup moins arboré mais une petite vallée où le pastoralisme est partout, au rythme du bruit de l’eau qui chemine le long de ce beau vallon. Nous sommes surveillés par de nombreuses curieuses, à l’affut de notre itinéraire et prêtes à alerter de notre éventuelle approche.

Nous arrivons à la Portella Blanca qui symbolise la triple frontière franco/espagnole/andorrane et nous basculons en direction de notre point de chute pour le soir. Nous allons jusqu’à la zone de la cabane des Esparvers pour organiser le camp.

arrivee-frontiere-2passeportset1baluchon
Triple frontière © Ariège Pyrénées Tourisme / Jean Despiau

JOUR 4 : de Cabana dels Esparvers à Viliella

  • Distance : 10km
  • Dénivelé +/- :
  • Durée : 3-4h

Dès que l’on pointe le bout du nez hors de la tente au petit matin, nos amies les marmottes sont là pour siffloter en cœur !

Nous levons le camp pour entamer notre dernière descente vers le point final de cette aventure. Cette portion est simple, il n’y a que de la descente dans des forêts de sapin luxuriantes et relaxantes. De nombreux espagnols sont présents dans cette vallée de la Llosa pour se prélasser autour du cours d’eau rafraichissant et charmant.

C’est avec plein de belles images dans la tête et sur la carte mémoire que je conclus cette aventure sur le Chemin des Bonshommes. Cette zone que je ne connaissais que très peu, voire pas du tout, mérite d’être découverte davantage. Il me tarde déjà de revenir dans ces décors qui m’ont beaucoup plu !

clap-de-fin-2passeportset1baluchon
Clap de fin sur le GR107 © Ariège Pyrénées Tourisme / Jean Despiau

Jean Despiau

Auteur

Jean Despiau

Grand amateur d'aventure et de montagne, je suis sans cesse à la recherche de nouvelles découvertes et de nouveaux défis ! Avec une attache particulière pour les Pyrénées, je me dirige régulièrement sur ses nombreux sentiers. Jamais séparé de ma caméra, j’aime immortaliser ces moments en image. Je suis en quête d'histoires à raconter, toujours avec l'envie de l'exprimer à travers des images originales, fortes et à la fois simples. Ce que j'essaie de figer avec mon matériel ce sont des instants de vie, des paysages, des sensations, des émotions et des rencontres.

Plus d’articles similaires

Découvrez toutes les aventures similaires en Ariège Pyrénées

En famille au refuge du Rhule 🗻

En famille au refuge du Rhule 🗻