Surba

L’église et le lieu de Surba sont un des points forts du pouvoir de l’abbaye de Foix en haute Ariège au moins dès le Xe siècle. En partie préromane, l’église est dédiée à saint Nicolas et fut construite sur un sommet, entourée de son cimetière, suivant un schéma analogue aux autres églises mises en place sous l’influence de cette abbaye qui servait le pouvoir public carolingien puis comtal au Moyen Âge central.

Á la fin du Moyen Âge, le village a subi de plein fouet la concurrence des bourgs et était peu peuplé, trop pauvre pour arriver à payer les impôts ecclésiastiques.

Á cette époque, un premier château-manoir fut construit au hameau de Florac. Mentionné depuis le XIIe siècle dans la seigneurie de Quié, Florac ne semble jamais avoir suffisamment été important pour avoir été doté d’une église. Son manoir fut régulièrement réaménagé et était un bâtiment de grande qualité au XVIIe siècle.

Entre Florac et Surba, au hameau de Ressec, on construisit une forge de fer au XIXe siècle.

Enfin, à la différence de nombre de villages de la haute Ariège, Surba est aujourd’hui plus peuplé qu’il ne l’était au milieu du XIXe siècle car de nombreux lotissements de maisons individuelles s’y sont construits récemment.

Localisation

Pyrénées Ariégeoises

Au sud de l’Ariège, à la frontière de l’Andorre se trouvent les Pyrénées ariégeoises. Entre paysages montagneux et activités, nombreuses sont les [...]

Découvrir