Étymologie : « Montgauch » serait la forme gasconne de « Montjoie » (dernière colline du pèlerinage) et témoignerait du passage d’un des chemins de St-Jacques, en l’occurrence celui qui reliait St Lizier à St Bertrand de Comminges. 

L'église romane Saint-Pierre fut bâtie au XIe siècle sur un plan simple. Elle a été surélevée plus tard jusqu’à son niveau actuel.

C’est une église à trois nefs terminées en abside et absidioles rondes. 
La corniche extérieure inspirée des bandes lombardes est agrémentée de modillons sculptés dont certains représentent des faces animalières. 

A l’intérieur de belles fresques ornent les murs de l’abside représentant les cycles de la Passion et de la Résurrection. Dans le chœur est peinte une scène du Jugement Dernier, de couleurs sombres et vives dans la tradition méridionale.

Des peintures recouvrent le cul-de four où le Christ en majesté est entouré de saints avec deux archanges.
La partie inférieure de l’abside présente une crucifixion, le Christ est sur une croix pattée, entouré de soldats. Le soleil et la lune sont portés par des anges. De chaque côté, la Vierge et Saint Jean prient et un bourreau courroucé élève un fouet. A droite de Saint Jean trois autres soldats dorment. Ces reproductions de thèmes apocalyptiques mêlés à des scènes anecdotiques suggèrent une datation du XIIIe siècle.
A la dernière travée de la nef le décor représente des damnés et les Pères de l’Église portant les élus, ce qui suppose un Jugement dernier, difficilement visible .

Visite libre (extérieur). Panneaux d'interprétation.

Localisation

Couserans Pyrénées

Sur la partie Ouest de l’Ariège, le Couserans et ses 18 vallées est un vaste territoire partagé entre haute montagne, montagne et [...]

Découvrir

Prestations

Équipements

  • Parking