Ce roadtrip vous fera découvrir la destination Ariège Pyrénées, jalonnée par les fières et éblouissantes « citadelles du vertige ». A la découverte du catharisme, de l’histoire tragique des bonshommes, d’un passé propre au Languedoc.

1 jour
🕧 Temps de route : 2h10
🚘 134km (aller)
📍 Départ / Arrivée : Foix / Peyrepertuse

Château de Foix

Château de roquefixade

Château de Montségur

Château de Quéribus

Château de Peyrepertuse

jour 1

  • Départ de Foix

ARRET N°1 : Foix et son CHÂTEAU

Premier stop sur votre parcours : la cité médiévale de Foix !

Cité imprenable, Foix restera intact du temps de la croisade contre les albigeois, alors que l’on connaissait très bien le penchant pour le catharisme des comtes de Foix…  Pourquoi ça ? Grâce à une situation géographique privilégiée, qui fait du comté de Foix un véritable « verrou », qui marque l’entrée vers des vallées encaissées et difficilement franchissables. Les faubourgs de Foix ont été ravagés, mais le château ne fut jamais atteint grâce à l’arsenal défensif de la haute ariège avec Calamès, Quié, Miglos, Montréal. Ces vallées étaient de réels coupe-gorge pour les assaillants !

C’est ainsi que Foix offre aujourd’hui un château impressionnant, posé sur un éperon rocheux, dont la vue sur le Prat d’Albis ou les terrasses du Pech laissent sans voix, autant que la visite de l’espace muséographique peut surprendre les voyageurs.

Où dormir ? Où manger ?

CH L’ ARCHE DES CHAPELIERS – 6 PERS.

CH L’ ARCHE DES CHAPELIERS – 6 PERS.

CH LA MIRANDOLE – 2 PERS.

CH LA MIRANDOLE – 2 PERS.

CH CHEZ MAX ET SYLVIE

CH CHEZ MAX ET SYLVIE

CH GOURCE – 2 PERS.

CH GOURCE – 2 PERS.


jour 2

  • Roquefixade et Montségur
  • Trajet : Foix ➡️ Roquefixade ➡️ Montségur

ARRET N°1 : Roquefixade, juché sur sa falaise face à Montségur

  • Foix ➡️ Roquefixade
    🚘 18 km 🕧 20 min

Entre Foix et Montségur, deux mastodontes de l’histoire cathare, faites un arrêt au château de Roquefixade !

Château de Roquefixade Ariège
Château de Roquefixade ©Ariège Pyrénées Tourisme / S.Meurisse

Depuis le XIe siècle, il fait face à celui de Montségur. Raimon de Pereille, en est d’ailleurs le comte des deux, au XIIIe siècle. La vue depuis le château embrasse les massifs de l’Arize, du pic des 3 seigneurs et du Saint Barthélémy. Il fut un lieu de refuge pour les bonshommes, mais fut malheureusement pris par Simon de Montfort en 1212.

ARRET N°2 : Montségur, symbole du martyre cathare

  • Roquefixade ➡️ Montségur
    🚘 15km 🕧 17 min

Partez ensuite à la rencontre du château de Montségur ! Il est évidemment connu pour son épouvantable bûcher de mars 1244 où des centaines de cathares furent brulés par l’Eglise et Royaume de France pour hérésie, refusant d’abjurer leur foi. Il fut un des derniers bastions cathares pris par Simon de Montfort après des mois de siège et une tentative de prise la veille de Noël 1243. Que dire de cette si célèbre forteresse, perchée sur son pog à 1207m d’altitude, si ce n’est qu’elle paraissait inatteignable ?

Aujourd’hui, Fabrice, guide du château, fait revivre l’histoire des cathares habitant au château du temps de leur comte Raimon de Pereille jusqu’au temps de sa reconstruction par la famille de Lévis.

Penchez-vous pour regarder le château en contrebas : c’est le village de Montségur que l’on aperçoit, construit avec les pierres du premier château de Montségur, ravagé au XIIIe siècle. D’ailleurs, allez faire un tour au musée de Montségur, il complétera parfaitement la visite guidée de Fabrice.   

Mmmh du bon pain d’autrefois

Prenez le temps de vous arrêter à la boulangerie « Le Pain De Montsegur » ! Le pain fabriqué à l’ancienne de Cyril Delmas est juste un délice ! Cuit au feu de bois, composés de farines bio confectionnées à la meule, il entretient le goût et la qualité du pain d’autrefois.

Où dormir ? Où manger ?

La Maison sous le Château

La Maison sous le Château

CHAMBRES D’HÔTES LES DEUX PETITS POIS ( B&B)

CHAMBRES D’HÔTES LES DEUX PETITS POIS ( B&B)

CHAMBRES D’HÔTES « LE PELERIN »

CHAMBRES D’HÔTES « LE PELERIN »

         

Attention dernière étape dans l’Ariège avec de rentrer chez nos voisins audois !

Si vous souhaitez poursuivre la découverte des châteaux cathares en Ariège Pyrénées, vous pouvez aussi vous rendre :


jour 3

Arret n°1 : Queribus, nid d’aigle sur son éperon

  • Montségur ➡️ Quéribus
    🚘 89 km 🕧 1h43

Surnommé le « dé sur un doigt », Quéribus sera le dernier bastion à tomber aux mains du royaume de France en 1255, après avoir permis d’être un refuge aux cathares pourchassés, et avoir fièrement défendu l’Aude de Simon de Monfort. Perché sur un éperon rocheux à 728m d’altitude au dessus du village de Cucugnan, il surveille les territoires s’étalant des corbières au roussillon, offrant une vue à tomber sur la mer méditerranée et les Pyrénées !

On dit qu’il est l’un des 5 fils de Carcassonne.

ARRET N°2 : Peyrepertuse, la Carcassonne céleste

  • Quéribus ➡️ Peyrepertuse
    🚘 11 km 🕧 22 min

Enfin, dernière étape de votre périple cathare, arrêtez-vous au château de Peyrepertuse.
En haut d’une falaise calcaire à près de 800m d’altitude, Peyrepertuse bénéficie d’une vue panoramique extraordinaire sur le massif des Corbières. Il est surnommé « la Carcassonne céleste » ! Pourquoi ?

Eh bien parce qu’il était le plus grand de tous les châteaux des « cinq fils de Carcassonne » et était aussi vaste que la cité elle-même !

Le château et son chef, Guillaume de Peryrepertuse, fut un refuge cathare, Guillaume étant lui-même un bonhomme. Peyrepertuse, comme les autres, ne veut pas se soumettre et ne tombera dans les mains du royaume de France qu’après le siège de Carcassonne en 1240. 

Sur votre route vous pouvez aussi vous arrêter dans de nombreux autres châteaux cathares, dont certains font partie des « 21 » ou des « citadelles du vertige ». 

Fin du roadtrip !


Si vous aimez les roadtrip, découvrez aussi…